RDC, Kinshasa

Formation continuée d’enseignants du secondaire de plusieurs écoles de Kinshasa

 

Plusieurs écoles de Kinshasa ont contacté Esf pour les aider à améliorer le niveau pédagogique de leur enseignement.

Une équipe de volontaires s'est mise en place en Belgique pour mettre en route le projet. Après analyse de la situation et des demandes des écoles, en commun avec les partenaires, il a été décidé de cibler le projet sur une formation continue d’enseignants de 5e et 6e secondaire en mathématiques et sciences.

Cette formation concerne 8 écoles de Kinshasa : les centres scolaires Les Loupiots et Aurore, les lycées Bosangani et Kimwenza, les instituts Bokolo, Amitié, Lufungula et Bukama, situées dans 4 communes de la ville de Kinshasa : Gombe, Kintambo, Kimwenza et Ngaliema.

L’objectif de cette formation est de

  • travailler l'approche active des concepts à enseigner, en en privilégiant la compréhension
  • consolider les connaissances des enseignants dans les matières à enseigner
  • combiner la théorie et la pratique dans l'enseignement des matières
  • enrichir les enseignants par des échanges de leurs pratiques d'apprentissage
  • produire des outils didactiques à l'usage des élèves.

Première mission sur le terrain durant deux semaines en août 2014.
Elle est réalisée par trois enseignants de l’équipe belge : Hubert Iwaramanga, responsable de l’équipe et chargé de contacts avec les partenaires de Kinshasa, Dany Legrand chargée de la formation en mathématiques et Madeleine Tissot, chargée de la formation en chimie et biologie. Participent à la formation 44 enseignants des 8 écoles concernées, rassemblés dans les locaux du centre scolaire « Les Loupiots ».

La formation en chimie et biologie s’est basée sur trois démarches pédagogiques : diversifier ses méthodes d’enseignement, créer son propre laboratoire « bouts de ficelle » (fabriquer un électroscope avec un morceau de papier aluminium, modéliser une cellule avec des sacs en plastique…) et exploiter des émissions scientifiques filmées et l’usage d’internet.

La formation en mathématiques s’est surtout centrée, à la demande des stagiaires, sur le traitement des données, (probabilités et variables aléatoire). Quelques approches aussi en géométrie analytique de l’espace et en analyse (approche des fonctions, dérivées et exponentielles-logarithmes). Vivre l’approche des concepts de manière active, en se confrontant à des situations concrètes, se former à utiliser des tableurs, des logiciels (dont géogebra) c’est une expérience nouvelle pour ces enseignants.

L'école qui accueille la formation a été en restructuration et n'a pas pu organiser de session en 2015.

Deuxième mission en août 2016

Cette deuxième mission s'est déroulée la première quinzaine d'août. La majorité des participants étaient déjà présents à la mission de 2014, de même que les trois partants Esf, Dany Legrand, Madeleine Tissot et Hubert Iwaramanga. Les retrouvailles furent chaleureuses. Le quatrième partant, Dominique Lambert, physicien, complétait l'équipe et apportait les connaissances en physique et informatique lacunaires la première mission et très appréciées cette fois-ci. Très bien organisée par nos partenaires, la mission s'est déroulée au mieux, sans accrocs.


La question d'une troisième mission s'est posée. Les participants nous semblaient prêts à mettre en pratique leurs acquis et à en faire profiter d'autres collègues. Il est vrai qu'ils ont profité sur les deux missions de 20 jours de travail, ce qui est beaucoup et rarement le cas lors d'autres missions Esf. Il n'est pas rare que deux groupes participent chacun une semaine, par exemple. C'est pourquoi nous avons pris la décision de considérer cette mission comme terminée.


Il va de soi que les membres de l'équipe sont tout disposés à poursuivre les échanges via internet.

 

 

Consultez aussi notre revue:

Carnet de route N°74, novembre 2016 (PDF)

Carnet de route N°70, décembre 2014 (PDF)