Utilisation pédagogique des jardins scolaires

Janvier 2019: Comme déjà annoncé dans l'éditorial du Carnet de route (n° 78, octobre 2018), nous poursuivons notre partenariat avec IDAY international. Nous avons accepté de prendre en charge le volet pédagogique au sein d'un projet mené par IDAY dans le cadre de jardins scolaires dont Esf a déjà l'expérience, notamment à Butembo (RDC).

Une équipe s'est constituée en Belgique qui comporte six membres et qui cherche activement à s'agrandir.

Sur place au Cameroun, nous travaillons avec l'équipe IDAY et nos contacts sont facilités par des communications par WhatsApp. Cette équipe s'occupe actuellement de contacter les enseignants des écoles désireux d'entrer dans le projet des jardins pédagogiques.

Concrètement, il y eut une mission exploratoire au printemps, et il y aura un premier stage en été 2019.

Au printemps 2019, Ursula Hammer et Jean Schmit ont réalisé une visite exploratoire dont les objectifs étaient:

-rencontrer les autorités politiques et pédagogiques et les membres de l'équipe d'IDAY Cameroun.

  • Cameroun Yaoundé avril 2019
  • Cameroun Yaoundé avril 2019
    Cameroun Yaoundé avril 2019

    -rencontrer les enseignants motivés à entrer dans le projet.

    -voir les écoles, le terrain.

    -établir avec les enseignants le programme de l'été.

    -déterminer le ou les lieux de stage.

  • IMG-20190611-WA0014
  • IMG-20190611-WA0014
    IMG-20190611-WA0014
             
  • IMG-20190611-WA0010
  • IMG-20190611-WA0010
    IMG-20190611-WA0010
         
  • IMG-20190611-WA0004
  • IMG-20190611-WA0004
    IMG-20190611-WA0004

    Août 2019 Jean Schmit et Régine de Coster ont réalisé la 1ere mission à Mfou au nord de Yaoundé.

    Une vingtaine de stagiaires, instituteurs, directeurs d’écoles primaires, inscrits à la formation, viennent de 6 écoles primaires, privées, catholiques, publiques ou bilingues.

    Notre projet est lié à IDAY car ce sont les enfants des écoles primaires et leurs enseignants, trop souvent absents de l’école, immobilisés par le paludisme. Or, il existe en Afrique un moyen naturel et peu onéreux de prévenir et de guérir cette maladie : l’Artémisia. « Le palu, on vit avec au quotidien »

    Les écoles qui adhèrent au projet JSP (jardins scolaires pédagogiques) s’engagent à cultiver le l’Artemisia dans le jardin scolaire.

    Les stagiaires sont répartis en deux groupes travaillant en alternance avec les formateurs d’ESF : activités « scientifiques » d’une part, « littéraires » d’autre part.

    Activités scientifiques : unités de mesure utiles au JSP, la construction et l’utilisation du m2 didactique et du triangle rectangle, les besoins vitaux des plantes, l’indispensable collaboration entre l’homme et la nature, le cycle de l’eau et le temps de percolation de l’eau dans différents sols (sable, argile, terre arable).

  • IMG-20191010-WA0004
  • IMG-20191010-WA0004
    IMG-20191010-WA0004
  • cameroun
  • cameroun
    cameroun

    Activités littéraires : les stagiaires découvrent la brochure illustrée « Yanou a le palu » entièrement produite au Cameroun (texte, illustration, édition), la réalisation de l’interview d’un spécialiste de l’Artemisia, l’application du schéma narratif, l’analyse d’un conte (« Jack et le haricot magique »), sa théâtralisation (découpage en scènes et présentation), la pédagogie des grands groupes (théorie et échanges), la récolte de mots en rapport avec l’agriculture lors d’une classe-promenade au marché, leur mise en commun et leur classement selon le genre, puis selon les champs sémantiques, l’appropriation et la mémorisation du vocabulaire par des activités ludiques et participatives (alphabet végétal, définitions, création de mots-croisés, élaboration de référentiels, mimes, etc…) ; par la manipulation de l’argile.

  • IMG-20191010-WA0005
  • IMG-20191010-WA0005
    IMG-20191010-WA0005
     
  • IMG-20191010-WA0006
  • IMG-20191010-WA0006
    IMG-20191010-WA0006

    La deuxième formation sera en été de 2020